Electrical & Electronic Enginnering
Notre savoire-faire

L'intérêt que porte l'Algérie aux énergies renouvelables est grandemant motivé par la disponibilité de cette source. Le potentiel est important, particulièrement le solaire. Notre pays est considéré comme le premier gisement en la matière en Méditerranée. Un atout qui constitue une sécurité à long terme, sachant que les énergies renouvelables ne sont pas polluantes. Ainsi, la durée d'insolation sur la quasi-totalité du territoire national dépasse les 2.000 heures annuellement et atteint les 3.900 heures (Hauts-Plateaux et Sahara). L'énergie reçue quotidiennement pour 1 m2 est de l'ordre de 5 kwh sur la majeure partie du territoire national, soit près de 1.700 kwh/m2/an au nord et 2.263 kwh/m²/an au sud du pays.
L'Algérie dispose également d'un potentiel éolien,un potentiel qui varie d'un endroit à un autre. Ceci est dû principalement à une topographie et à un climat très diversifiés. L'autre potentiel en énergies renouvelables est géothermique. Il faut savoir que les calcaires jurassiques du Nord algérien, qui constituent d'importants réservoirs géothermiques, donnent naissance à plus de 200 sources thermiques localisées principalement dans les régions du nord-est et nord-ouest du pays. Ces sources se trouvent à des températures souvent supérieures à 40°C, la plus chaude étant celle de Hammam Meskhoutine (96°). Le potentiel biomasse constitue une autre source indéniable. L'Algérie dispose de forêts réparties sur deux zones distinctes. On a les régions selvatiques
qui occupent 25.000.000 d’hectares environ, soit un peu plus de 10% de la superficie totale du pays; et les régions sahariennes arides couvrant presque 90% du territoire. Le pin maritime et l'eucalyptus sont des plantes particulièrement intéressantes pour l'usage énergétique (actuellement elles n'occupent que 5% de la forêt algérienne). L'hydroélectrique représente une source d'énergie renouvelable. La part de capacité hydraulique dans le parc de production électrique total est actuellement à 5%, soit 286 mw. Cette faible puissance est due au nombre insuffisant des sites hydrauliques et à la non exploitation des sites hydrauliques existants.
Au vu de ces potentialités exploitables, il apparaît clairement que l'Algérie devra encourager l'investissement dans ce secteur pour répondre à une demande de plus en plus importante. Dans cette optique, des projets ont été lancés ces dernières années. Après un programme d'électrification au solaire de 18 villages au Grand-sud, les pouvoirs publics lancent un deuxième projet, l'électrification solaire touchant 16 villages à travers les différentes wilayas du pays. Le 21 juin 2004, le Centre de développement des énergies renouvelables à mis en service la première centrale PV d'une capacité de 10 kw connectée au réseau Sonelgaz. Ce projet entre
dans le cadre de la coopération algéro-espagnole et permet la réalisation de 200 kw pour une durée de 15 heures. La société Sonelgaz dispose de quelques
installations de chauffe-eaux solaires. Des projets d'envergure sont, par ailleurs, en cours de réalisation. La société New Energy Algeria a lancé un projet de
centrale hybride solaire/gaz de 150 mw, à Hassi R'Mel, dans la wilaya de Laghouat. Le procédé technologique qui sera utilisé est celui des miroirs géants paraboliques sur une superficie de 180.000 m2 avec des panneaux solaires de 100 m. Il s'agit du premier projet de centrale hybride en Algérie. La même société compte réaliser une centrale hybride éolien/diesel de 10 mw à Tindouf. L'APRUE a lancé, pour sa part, un projet de développement du marché de l'utilisation de l'énergie solaire en Algérie pour le chauffage de l'eau sanitaire, qui est financé par le PNUD. Ce projet permettra d'équiper 5.500 foyers en CES et d'installer une surface de 16.000 m2 dans le secteur tertiaire. Pour déclencher les investissements encore plus importants dans ce domaine, le ministère de l'Energie et des Mines a conçu des modes d'intervention financiers nouveaux et des contractualisations avec les collectivités locales, les grands opérateurs publics et le secteur privé.. Energies

L’ACTUEL International
N° 68 - Mars 2008
Notre savoire-faire

Accueil        Presentation        Référence        Nos Activités        Contacts
Consulting & Assistance Technique
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Electrical & Electronic Enginnering
Lettre de Directeur


Actualités


Sources d'énergies renouvelables :
Un potentiel important,
particulièrement solaire
Copyright © 2004-2009 SARL 3E industries. All Rights Reserved.
Comment motiver, jour après jour, des gens talentueux et passionnés? Tout simplement en leur offrant des défis à relever!

   En savoir plus
L'intérêt que porte l'Algérie aux énergies renouvelables est grandement motivé par la disponibilité de cette source.

Le potentiel est important, particulièrement le solaire.

   En savoir plus